Nous vous protégeons !
La Ferme des étoiles a pris toutes les mesures nécessaires afin de garantir la sécurité de chacun lors de votre visite. Vous pouvez consulter l'ensemble des protocoles sanitaires en vigueur ici.

Fermer

  

Explorez : Les sens ciel

Durant cette période, nous vous proposons chaque semaine une chronique des choses essentielles à observer, à l’oeil nu ou avec une simple paire de jumelles. Parce que dans ces moments difficiles, le ciel est toujours un refuge et un exutoire très agréable.
Il n’est pas forcé de sortir de chez soi, mais d’avoir une fenêtre bien orientée !

Quand Mercure flirte avec Vénus

Mercure a beau être l’une des cinq planètes visibles à l’oeil nu, son observation est toujours délicate et rare au cours d’une année, en raison de sa proximité au Soleil. Par conséquence, vu depuis la Terre, Mercure ne s’écarte pas suffisamment du Soleil pour être observée dans de bonnes conditions et il est finalement assez rare de pouvoir l’observer.

Sous nos latitudes, on ne compte guère plus de trois ou quatre périodes dans l’année (de deux semaines maximum), où on peut tenter l’observation de Mercure à l’oeil nu. Vu sa proximité relative au Soleil, Mercure n’est jamais visible dans un ciel noir, mais toujours dans les leurs du crépuscule, soit le matin, soit le soir. Même si son éclat peut-être relativement important (luminosité égale ou supérieure à celle de l’étoile Véga), Mercure n’est pas toujours facile à repérer à cause de la clarté du ciel. De plus, son élongation solaire (angle qu’elle fait avec le Soleil et la Terre) étant peu élevée, elle n’est jamais très haute au-dessus de l’horizon ouest ou est.

L’une des meilleures périodes de visibilité de Mercure dans le ciel du soir commence le 20 mai pour atteindre son apogée le 4 juin où elle culminera à une quinzaine de degrés.

Le 22 mai, Mercure sera à 1° à gauche de la brillante Vénus. C’est un bon moyen de la repérer ! Tentez votre chance à partir de 22h et n’hésitez pas à utiliser une paire de jumelles pour faciliter son observation. A noter que le 21 mai elle sera 1° juste en-dessous de Vénus. En une journée il est facile de mettre en évidence le mouvement rapide de Mercure autour du Soleil, qui boucle son tour en 88 jours autour de notre étoile.

Le 24 mai, Mercure s’est encore écarté de Vénus, mais un joli croissant de Lune paré de sa délicate lumière cendrée vient compléter cette belle composition céleste. Pour pouvoir profiter de cette jolie scène, il faudra disposer d’un site d’observation à l’horizon nord-ouest bien dégagé, la rencontre ayant lieu à une dizaine de degrés au-dessus, vers 22h.

C’est aussi la fin de la bonne période de visibilité de Vénus, qui nous accompagne brillamment depuis le début de l’hiver. Il est toujours surprenant de voir actuellement la vitesse à laquelle elle semble se rapprocher de l’horizon chaque soir. En effet, le 3 juin, Vénus passe en conjonction inférieure. Cela signifie qu’elle sera entre la Terre et le Soleil et donc invisible durant quelques semaines.

Mercure et Vénus le 22 mai à 22h15

Mercure et Vénus le 22 mai à 22h15 (image tirée de Stellarium)

Mercure, Vénus et un croissant de Lune le 24 mai à 22h15

Mercure, Vénus et un croissant de Lune le 24 mai à 22h15 (image tirée de Stellarium)

RDV tous les mardis pour une nouvelle chronique les yeux au ciel et la tête dans les étoiles !


Copyright © A ciel ouvert 2005|2020 - Tous droits réservés Dév. et référencement : A Ciel Ouvert - Studio Urbain
A Ciel Ouvert - Association loi 1901 - Au moulin du Roy 32500 Fleurance - 
Tél. : 05 62 06 09 76 - Fax : 05 62 06 24 99 - contact@fermedesetoiles.fr
GPS : Ferme des Etoiles 43° 55' 09" N 0° 49' 11" E - Hameau des Etoiles 43° 48' 54" N 0° 37' 0" E - A Ciel Ouvert 43° 51' 02" N 0° 39' 56" E